Michel R. Campbell Ph.D.

Membre de l’Ordre des psychologues du Québec

L'anxiété généralisée (3 de 4)

Je disais dans le dernièr article que l'anxiété est malsaine lorsque le système nerveux autonome est activé pour un danger imaginaire ou un danger anticipé qui s'avère peu probable. Le danger imaginaire se manifeste donc par des inquiétudes excessives et incontrôlables concernant plusieurs situations ou événements. Chez les jeunes, par exemple, l'inquiétude excessive peut être à propos des performances sociales, scolaires et sportives.

La tâche de l'intervenant est d'évaluer le bien fondé ou non et le probable de l'improbable des inquiétudes. Cet exercice lui permettra de déterminer si l'anxiété est de nature pathologique ou non. En effet, ce n'est pas toujours évident et, parfois, l'inquiétude est dans la zone grise, soit entre le normal et l'anormal. Il faut également mentionner que l'anxiété est problématique lorsqu'elle cause des difficultés au niveau du fonctionnement social et professionnel.

L'anxiété normale

La peur morbide de devenir malade peut être une réaction malsaine, surtout si la personne est en parfaite santé. Par contre, l'anxiété vécue suite à un diagnostic de cancer du sein n'est pas nécessairement une réaction anormale, puisque la menace est réelle et les inquiétudes légitimes, tout comme l'anxiété vécue par les personnes qui habitent en Algérie. Par contre, lorsqu'une personne vit dans un milieu paisible, en toute sécurité, l'anxiété généralisée risque d'être liée davantage à l'imaginaire qu'à la réalité. Chaque individu doit être bien évalué, en tenant compte de son contexte, pour déterminer s'il y a un problème ou non.

L'innée

La recherche en laboratoire suggère que certaines personnes ont des réactions plus fortes face à des stimuli anxiogènes. Ainsi, les études sur le sujet montrent que certains individus sont plus réactifs que d'autres ou plus sensibles lorsqu'ils sont confrontés à des événements anxiogènes. Il serait raisonnable de croire que la génétique joue un rôle en prédisposant certains individus. À titre d'exemple, certains nouveau-nés réagissent plus vivement aux sons aigus que d'autres.

L'acquis

Par contre, l'expérience de vie peut donner le message à l'individu qu'il vit dans un monde imprévisible et qu'il vaut mieux être sur ses gardes "ou être vigilant" pour éviter les calamités. Par ailleurs, la recherche montre que les enfants de parents anxieux ont davantage tendance à être anxieux. Cette tendance est encore plus évidente dans le cas de phobie. Par exemple, si la mère a une peur morbide des chats, les enfants risquent d'apprendre qu'il y a lieu de se méfier des chats. Ainsi, l'apprentissage joue un rôle indéniable dans le développement de l'anxiété généralisée.

Les traitements

Il va sans dire que les traitements sont multiples et variés. En principe, ils sont soit organiques ou chimiques, ou encore, psychologiques. De plus en plus de personnes, dit-on, ont recours aux médecines dites traditionnelles ou parallèles comme l'acupuncture, l'homéopathie, la chiropractie et la massothérapie.

La pharmacothérapie

Le traitement pharmacologique est probablement le plus populaire et le moins coûteux, mais présente certaines difficultés. Par exemple, certains se plaignent d'effets secondaires tels que la somnolence " entre 10 et 50 % des individus ", la fatigue, la faiblesse, la léthargie et des étourdissements. D'autres auront tendance à développer une pharmacodépendance, c.-à-d. qu'ils auront de la difficulté à fonctionner sans médicaments. Aussi, le sevrage ou l'arrêt brusque après emploi prolongé peut causer de l'anxiété, des nausées, des tremblements et, dans certains cas, des convulsions. Il faut également dire que certains réagissent très bien à cette médication. Les anxiolytiques tels l'Ativan, le Xanax, le Sérax, le Valium, le Tranxène et le Sodium sont parmi les plus connus.

Certains spécialistes prétendent que l'usage constant et régulier d'anxiolytiques, sur des périodes de plus de 6 mois, est rarement justifié.

Lectures suggérées :

  • La peur d'avoir peur : Quide de traitement du trouble panique avec agoraphobie, par Andrée Letarte, psychologue et, André Marchand, Ph. D. psychogue (Éditions Staké)

Site suggéré :

Préparé par le Dr Michel R. Campbell, psychologue et sexologue

Envoyez un courriel à Michel R. Campbell

N.B. Le but de cet article est d'informer le lecteur concernant les caractéristiques associées à une maladie mentale. Seulement un professionnel de la santé qualifié peut évaluer ce genre de maladie.

Vous êtes ici: Articles Les troubles anxieux L'anxiété généralisée (3 de 4)

There are replica handbags altered concepts about replica watches a part of the accepted public. But I just wish to replica watches ask, why you spent bags of dollars on a individual section of affluence cast if you could get the aforementioned replica watches actualization and address from such a watch in few dollars. Nothing bad with accurate brands but they are pricey. Swiss Replica Watches are crafted in a accurate way that provides the aforementioned actualization to replica watches the high-end accurate omega replica watches. These watches accept so accomplished adroitness that you can breitling replica accomplish the aberration amid the replica and accurate watch unless you are an able in horology.Every watch lover bare to louis vuitton replica abrasion high-end branded watch. If you are a being analytic for omega replica a dream wristwatch at affordable ante then, you accept the best adventitious with Swiss Replica Watches. As these watches offered at best ante area you can acquisition any cast of rolex replica the affected watch easily.